Résiliation d'un bail d'habitation pour violences commises à l'encontre du bailleur

Résiliation d'un bail d'habitation pour violences commises à l'encontre du bailleur

L’obligation d’usage paisible des lieux s’applique aux personnes vivant sous le toit du preneur et ne se cantonne pas au lieu du logement loué.

Mme X. était preneuse d’un bail d’habitation à loyer modéré où elle vivait avec son fils mineur. Ce dernier a commis des violences pénalement sanctionnées à l’égard des employés du bailleur. Mme X. et son fils ont été relogés dans une autre commune par le même bailleur social. Son fils, devenu (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.