Licenciement pour refus d'application de l'accord de mobilité interne : rôle du juge

Licenciement pour refus d'application de l'accord de mobilité interne : rôle du juge

La Cour de cassation se prononce sur la nature du licenciement du salarié qui refuse l’application à son contrat de travail des stipulations d’un accord de mobilité interne et sur l’appréciation par le juge du motif du licenciement consécutif à ce refus.

Dans un arrêt du 2 décembre 2020 (pourvois n° 19-11.986 à 19-11.994), la Cour de cassation apporte quelques éclaircissements quant à la négociation d’un accord de mobilité interne en dehors de (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.