Le nouveau dispositif de saisine du Conseil supérieur de la magistrature par les justiciables

Le nouveau dispositif de saisine du Conseil supérieur de la magistrature par les justiciables

Précisions ministérielles sur la situation des personnes victimes de dysfonctionnements de la justice judiciaire civile.

Dans une question du 8 décembre 2009, le député Alain Moyne-Bressand attire l'attention de la ministre de la Justice sur le projet de loi organique relatif à l'application de l'article 65 de la Constitution. La saisine du Conseil supérieur ne pouvant être présentée au-delà "d'un délai d'un an suivant la décision de justice devenue irrévocable", il en résulte que, s'adressant par la suite à la chambre civile d'un tribunal de grande instance pour obtenir (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.