Justification du rejet de la demande en annulation de la déclaration de créance

Justification du rejet de la demande en annulation de la déclaration de créance

Après avoir constaté que la société R. avait adressé au représentant des créanciers de la société S. une copie des factures et un relevé de compte, faisant le total de dix factures et de cinq avoirs mentionnant que le client était la société W., pour le montant déclaré le 14 janvier précédent au passif de la société S., puis que le 18 juillet 2002, la société R. avait adressé à la société S. dix nouvelles factures établies au nom de celle-ci (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.