L’obligation de résultat du garagiste entraîne une présomption de faute et du lien de causalité

L’obligation de résultat du garagiste entraîne une présomption de faute et du lien de causalité

Un garagiste ne peut s’exonérer de son obligation de résultat concernant la réparation des véhicules de ses clients sans apporter la preuve qu’il n’est pas en faute et qu’il n’y a pas de lien de causalité entre la faute et le dommage.

Un particulier a confié son véhicule à un garagiste à plusieurs reprises sans que la panne ne soit réparée. Il a alors assigné le garagiste en indemnisation. La cour d’appel de Rennes a rejeté la demande du requérant le 22 décembre 2017. Elle a constaté que le rapport d’expertise judiciaire relevait que le garagiste n’avait pas évalué correctement l’origine du dysfonctionnement et ne l’avait donc pas réparé. Elle a néanmoins considéré que le (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.